Actualité

Fin des Web Apps Progressives sur iOS 17.4 : l’Union européenne interroge la décision d’Apple

Par Mohammed , le mars 6, 2024 - 3 minutes de lecture
Fin des Web Apps Progressives sur iOS 17.4 : Interrogations de l'Union européenne sur la décision d'Apple

Les Progressives Web Apps (PWA) ont joué un rôle central dans le paysage en rapide évolution des applications mobiles. Leur existence est allée jusqu’à brouiller les frontières entre les sites web et les applications mobiles natives. Un changement sismique est cependant en cours avec Apple qui annonce l’abandon des PWA dans sa dernière mise à jour iOS 17.4. 

L’impact de la mise à jour iOS 17.4 sur les PWA

La mise à jour iOS 17.4 apporte des changements significatifs qui affectent la fonctionnalité et l’existence des PWA. Les utilisateurs et les développeurs sont confrontés aux implications de cette décision et s’interrogent sur le sort de leurs applications web préférées.

Le raisonnement d’Apple

Dans sa déclaration officielle, Apple justifie cette décision en citant des raisons qui ne sont pas encore totalement comprises. La marque évoque l’entrée en vigueur du Digital Markets Act (DMA), une nouvelle législation européenne contraignante pour les géants du numérique. 

 

Le DMA aurait contraint Apple à autoriser le fonctionnement des PWA sur n’importe quel navigateur mobile, même ceux ne reposant pas sur le moteur WebKit. Selon la firme, cela aurait posé des problèmes de sécurité importants

 

Ainsi, Apple a décidé de priver les utilisateurs européens de ces Web Apps dans la version iOS 17.4, actuellement en phase bêta. Son but serait donc d’assurer la protection des utilisateurs de produits Apple.

La réponse de l’Union européenne

L’Union européenne a rapidement réagi à la décision d’Apple en exprimant ses inquiétudes. Elles sont notamment relatives aux conséquences potentielles pour l’accessibilité des utilisateurs et la concurrence sur le marché des applications

 

L’Union européenne a récemment adressé des questions à divers développeurs pour recueillir des avis sur le sujet, comme l’a confirmé la Commission au Financial Times. Alors que la nouvelle de la fin des PWA sur iOS 17.4 se répand, les communautés d’utilisateurs et de développeurs expriment déjà leurs opinions. 

En fonction des retours reçus, la Commission envisage de lancer une enquête approfondie. Son objet consistera à déterminer si Apple respecte effectivement les conditions du Digital Markets Act (DMA).

Les considérations importantes annexes

Dans l’incertitude, l’Union européenne et les développeurs analysent comment la décision d’Apple se répercute sur l’écosystème des applications au sens large. Plus que tout, leur analyse soulève la question de savoir s’il s’agit d’un précédent pour d’autres plateformes.

L’autre interrogation au cœur des débats concerne les conséquences que cela pourrait avoir à long terme pour l’avenir des applications mobiles sur Apple. Il demeure que le dialogue entre Apple et l’Union européenne est toujours en cours.