Actualité

La surprenante histoire de 7 000 ordinateurs Apple ensevelis il y a 35 ans : un trésor perdu et oublié !

Par Mohammed , le mars 5, 2024 - 3 minutes de lecture
L'histoire surprenante des 7 000 ordinateurs Apple ensevelis, un trésor perdu et oublié depuis 35 ans !

En 1989, Apple prend une décision radicale en mettant fin à l’existence de 7 000 ordinateurs Lisa. C’est un modèle qui promettait pourtant une révolution, mais qui avait été largement ignoré par le public. Retour sur ce chapitre méconnu de l’histoire de Cupertino, où l’innovation s’est heurtée à l’image de marque.

L’Apple Lisa : ambition, innovation et tragédie

L’histoire de l’Apple Lisa dévoile une ambition démesurée, des innovations révolutionnaires et une conclusion tragique. Lancé en 1983 en tant que précurseur du Macintosh, cet ordinateur promettait de redéfinir le paysage de l’informatique personnelle.

 

Malheureusement, son coût de près de 30 000 euros d’aujourd’hui et ses nombreux défauts de conception en ont fait un échec cuisant. Cet échec commercial retentissant en 1989 a marqué l’abandon du produit par Apple. Cette année a d’ailleurs été marquée par la destruction délibérée de milliers de machines Lisa.

Bob Cook et la renaissance des Lisa

Bob Cook, un passionné d’Apple et chasseur de trésors technologiques, acquiert 7 000 Lisa invendus d’Apple en 1986. Il avait la ferme intention de leur offrir une seconde vie. Convaincu du potentiel de l’ordinateur, Cook investit 200 000 dollars dans le développement d’une version améliorée, rebaptisée « Lisa Professional ». 

 

Cette nouvelle version corrige les défauts de l’original et se dote de fonctionnalités originales et de nombreuses applications utiles. Les modèles ne feront cependant pas long feu avant qu’Apple décide de proposer des Mac

Le revirement d’Apple : la demande de destruction

Dans un contexte où Cook est parvenu à résoudre les problèmes majeurs des Lisa, en 1989, un coup de théâtre survient. Apple change brusquement de cap et exige de Cook la restitution de tous les Lisa, y compris ceux qui ont été améliorés. La raison avancée est que Cupertino refuse catégoriquement que des ordinateurs Apple, même améliorés par un tiers, soient vendus en dehors de son contrôle strict.

 

S’en suit alors la fin tragique, la destruction et l’enterrement des modèles. Confronté à la puissance juridique d’Apple, Bob Cook cède. Les 7 000 Lisa, accompagnés de centaines d’Apple III, sont transportés dans une décharge de l’Utah, broyés et enterrés. Ce geste va au-delà de la simple suppression de machines obsolètes. Il marque l’effacement d’une partie de l’histoire d’Apple, une époque où l’innovation audacieuse cohabitait avec des prises de risques inconsidérées.

Le legs persistant de l’Apple Lisa

Malgré ce destin tragique, l’Apple Lisa n’a pas été oublié. De nombreux modèles de Mac sortent depuis cet événement et pourtant, des passionnés et des collectionneurs continuent de préserver le souvenir de l’Apple Lisa. Ils restaurent les rares machines qui ont échappé à la destruction. 

 

Cet épisode méconnu de l’histoire d’Apple souligne que l’innovation est souvent accompagnée de succès retentissants, mais aussi d’échecs cuisants. 

 

La destruction des Apple Lisa peut être interprétée comme un acte de vandalisme technologique, tout en servant de précieux rappels. Même les géants de la tech sont capables de se tromper et de prendre des décisions maladroites.